top of page
Gracieuse 21.JPG
  • jean-pierre Pyat

Chèvre le soir

Cadrer, c'est partir d'un donné illimité tant dans l'espace que dans le temps et tailler dedans avec un cadre, dit le preneur de vue.


Composer, c'est partir d'un espace vide, neutre et y faire entrer les acteurs qu'on veut voir jouer ensemble, avait dit le peintre, bien avant.


Fausse opposition :  le photographe compose et le peintre cadre. La scène sur laquelle il va faire entrer ses acteurs, si elle est vide et neutre, n'est pas abstraite. Elle a une forme et des limites. C'est donc  aussi un cadre d'où tout part, par où tout arrive, côte cour et côté jardin.

 

Ma chèvre est-elle prisonnière de son cadre ?

Y a-t-il pour elle un hors-champ à brouter, une suite à vivre ?

J'ai voulu que cela reste en suspend.




 

2 Comments


lassallenoelle
Jun 19

Adresse remarquable de ces jeux de lumière du soir ombres longues et taches de soleil orangées sur la diagonale donne toute sa noblesse à cette chèvre

Like
jean-pierre Pyat
Jun 20
Replying to

Merci, Noëlle. Au sujet de la couleur : j'essaie de sortir des couleurs assignées... des vraies couleurs des choses doit le rappel n'a pas d'intérêt. Pour diverses raisons, les couleurs qui nous apparaissent sont tout autres... et c'est toujours notre regard que nous peignons.

Like
bottom of page